Accueil > Parcours
 
 
   
 
 
 
 

Il est toujours intéressant de comprendre comment un projet initial peut se concrétiser en réussite professionnelle :

Alexandre :

"J'ai trouvé GEFI par le site du Carif et j'ai pu accéder au stage après une simple demande auprès de ma conseillère ANPE. Au départ je m'intéressais à l'informatique et j'étais autodidacte, mais je pense qu'avec de la volonté et de l'assiduité, on peut réussir le cursus même sans y avoir particulièrement baigné par le passé. J'ai trouvé un emploi 4 jours après ma sortie et j'ai eu en charge la résolution de niveau 1 des problèmes utilisateurs. Puis j'ai rapidement envisagé d'évoluer vers un poste d'exploitation sous Linux. Mais pour ne pas me laisser partir, ma société m'a proposé un poste d'ingénieur système junior que j'ai accepté. Après 10 jours d'essais pour prouver ma valeur, j'ai rejoint l'équipe et je suis actuellement en charge du développement d'application (VB,JS,VBS,HTML) avec différents process (installation, migration, backup/restore, audit, AD)."

Davy :

"Il n'a pas été simple de trouver la formation et de choisir. Avant d'être assis à mon premier cours, je n'aurais jamais crû pouvoir y participer. Les sélections semblaient impossibles et des expériences malheureuses de demandeur d'emploi ne me donnaient pas beaucoup d'espoir. Bidouilleur, je n'avais jamais travaillé dans l'informatique, mais je me suis présenté à la 1/2 journée d'information et de sélection. Après les tests, c'est l'entretien et rien n'est caché au futur stagiaire : vous êtes responsable de votre travail, de votre assiduité et de vos résultats, mais l'encadrement est déjà présent pour vous mettre en confiance. Pendant la formation, il faut adopter un rythme soutenu. L'attention pendant les cours et l'échange avec les stagiaires et les formateurs sont les clés de la réussite. Il y avait des gens de tous âges, de tous horizons, avec des parcours si différents, et poutant ils ont eu leur diplôme. La formation parait théorique, mais une fois dans l'entreprise quand on est avec des techniciens qui n'ont pas fait d'études, on comprend l'importance de la formation. J'ai choisi le poste qui m'apportait le plus d'expérience, pas le mieux payé, pour compléter mes acquis. J'en suis satisfait. L'entreprise qui m'a embauché, m'a fait rapidement confiance pour me placer sur un grand compte. J'interviens sur les OS et les logiciels, j'installe de nouveaux postes (brassage, configuration VLAN, GHOST) et récemment j'étais responsable de la migration de Lotus Notes vers Outlook 2007."

Abdessamad :

"Après un licenciement économique, j'ai voulu me réorienter vers les réseaux, après avoir travaillé en programmation. Mon cursus scolaire était littéraire, mais j'avais une passion pour l'informatique, cela aide forcément à se mettre dans le bain rapidement. Le centre GEFI semblait plus professionnel et était idéalement situé pour les moyens de transport (métro et A86 avec le parking de l'université). La restauration autorisée à la cantine universitaire était également un avantage pour moi. Le point fort de la formation est la documenation fournie pour chaque module, la maîtrise du sujet par les formateurs et leur disponibilité, même pour des problèmes informatiques personnels. Une autre point positif est la solidarité entre stagiaires venant de tous les domaines professionnels. Les tests de module permettent de garder une dynamique. J'ai préféré la pratique sur les switchs et routeurs Cisco et le projet final de maquette regroupant tous les modules (j'aurais aimé plus de temps !). La préparation aux entretiens professionnels a été utile afin d'être prêt face à un professionnel, mais le passage du jury reste stressant. Le parcours après la formation est la recherche d'emploi avec de nombreuses possibilités d'emploi offertes en tant que technicien support (helpdesk), sur site ou itinérant. Pour moi, ça a été une base pour faire de l'administration et j'ai intégré une formation d'administrateur réseau Unix avec certification Cisco avec laquelle j'ai trouvé un emploi."

Pierre-Antoine :

"J'ai entendu parler de GEFI par le fils d'un membre d'une association dont je fais partie. Sa présentation m'a plu, car je cherchais une formation courte, intensive et adaptée au marché du travail. Je n'avais aucune formation informatique préliminaire. Cela faisait 5 ans que j'avais repris la pratique de l'informatique avec un bon niveau en bureautique mais aucune connaissance en réseaux. J'ai très vite vu que la formation allait me plaire, avec un nombre restreint de stagiaires, des évaluations chaque semaine, une exigence académique, des relations avec les entreprises et le même objectif que GEFI : avoir un emploi dès la fin du stage. La formation reçue correspond à ce que les entreprises veulent : une solide formation système et réseau, et une capacité à apprendre. Si je pouvais donner des conseils, ça serait : soyez acteur de votre carrière, cultivez votre réseau de connaissances, partagez vos connaissances avec les autres stagiaires (les recruteurs sentent l'esprit d'équipe), faites appel autant que possible aux formateurs et à l'encadrement de GEFI, ne restez pas dans votre coin, enfin, soignez toujours la présentation en ayant une attitude positive. Après la formation GEFI, j'ai été technicien support hot-line, puis au bout d'un an technicien de support réseaux. Mon travail consiste à superviser plusieurs milliers d'équipements de réseaux dans 60 pays. Nous sommes 5 anciens de GEFI dans mon équipe, ça prouve la valeur aux yeux des recruteurs."

Nicolas :

"Après 6 années de petits boulots et un CDD de chauffeur-livreur, j'ai décidé de me professionnaliser en informatique. Mon niveau était celui d'un bidouilleur qui n'y connaissait rien en binaire ou en réseaux Lan/Wan. J'ai vite compris que chaque module de cours était important pour une compréhension globale. Réviser le soir était un plus. Le retour en salle de cours après 7/8 années de vie active fût dur, mais l'esprit de groupe a vite été créé. Travailler en équipe et parler de ses lacunes permet d'être aidé par ceux qui ont compris. Parfois vous serez largués, mais si vous êtes à GEFI c'est que vous pouvez réussir. A la sortie de GEFI et après avoir passé mon permis, j'ai passé une dizaine d'entretiens et j'ai commencé par des missions d'intérim d'un mois en moyenne, puis après 2 échecs, j'ai signé un CDI en tant que technicien Help-Desk avec un plan de carrière pour passer support, puis administrateur réseau pour se rapprocher de l'ingénierie support. Imaginez en 2005 , j'étais chauffeur-livreur pour 1200 € brut et pas même un BEP, et à peine 2 ans plus tard j'ai un poste à évolution dans l'informatique à 2000 € brut, qui peut m'emmener vers des postes à niveau Bac+4/+5 !"

  Pour revenir à la page "Accueil"
Retour haut de page
 
 
 
 
 
 
 
  Copyright 2003 - GEFI SA - Tél : 01.42.07.14.83 - Fax : 01.42.07.98.20 - E-mail : contact@gefi-sa.com